Zèbre, j'adore ce terme. Un animal qui se fond dans la masse mais tellement unique grâce à ses rayures telles des empreintes digitale. Indomptable aussi.

Avant on les appelait des "surdoués", mais c'est un terme que je déteste car un Zèbre n'est pas forcément le petit génie à lunettes 1er de la classe réussissant dans toutes les matières et 1er de la classe.

Mais revenont à mon zèbre, qui est un zèbre parmis tant d'autres, ayant ses propres particulariés.

 

Au commencement, il y avait un môme, un 1er né.

Le môme se montrait curieux sur tout ce qui l'entourait, aimait partir en ballade car il pouvait observer pleins de choses.

 

A 15 mois il a fait son 1er grand voyage, ce fût à Abu Dhabi.

Il regardait le monde avec des grands yeux, c'est un voyage qui lui a beaucoup plu grâce à toutes les découvertes qu'il a fait.

 

Le môme allait à la crèche mais contrairement aux autres, il n'avait pas de copains. Le môme préfairait se mettre dans un coin pour regarder le monde s'agiter autour de lui ou lire tranquilement un livre.

A la crèche, on me disait qu'on avait jamais vu un môme comme lui, les autres voyaient déjà ses rayures sans pouvoir mettre un nom sur l'animal.

 

Un jour on est parti 3 jours à Londres (niveau spondy, j'ai bien douillé, j'ai mis du temps à m'en remettre mais c'était génial ce petit voyage !), on a laissé le Môme à ses Grand-parents. C'était 1 mois avant ses 2 ans.

Connaissant l'intérêt du Môme pour l'alphabet, elle lui avait acheté un jeu électronique (sans écran) avec l'aphabet et les animaux. Il s'est avéré qu'en fait c'était un jeu bilingue français/espagnol. Pas grave pensait-elle, il pourra jouer avec l'alphabet en version française. Mais le Môme est très curieux et a joué avec la version espagnole aussi et quand on est revenu de Londres, il connaissait son alphabet en espagnol, les animaux qui sont associés à la 1ère lettre et en plus, les 10 premiers chiffres en espagnol ! Et tout ça seul car les Grand-parents ne parlent pas un mot d'espagnol.

Ce fut notre 1ère grosse surprise, même si il nous avait déjà étonné car il a su très trop son alphabet en français et qu'il avait une logique des nombres incroyable (il nous demandait le nom de la dizaine et il en déduisait la suite jusqu'à la prochaine dizaine. Il a appliqué la même logique par la suite avec les nombres en espagnol et en anglais).

Mais bon, pour nous, tout était basique car Raphaël était notre référence, nous n'avions pas de mômes de son âge autour de nous pour voir le décallage.

 

Peu de temps après, connaître les chiffres et l'alphabet n'était pas suffisant et nous étions rentré dans un âge où généralement les mômes dessinent. Or, le Môme n'a quasiment jamais dessiné (ce qui m'a permis de garder quasiment l'intégralié de ses dessins, et c'est pas bien lourd), il écrivait des lettres et des chiffres. Il nous disait qu'il ne voulait pas dessiner mais écrire.

Je peux vous dire que je l'ai attendu longtemps mon bonhomme tétard et j'étais comme une folle au 1er bonhomme dessiné, criant sur tous les toits que mon fils avait fait un bonhomme.

 

En fait, on a toujours vu un décallage par rapport aux autres mômes, mais on se disait qu'il y a toujours des mômes qui avancent plus ou moins vite et que ça se nivelle avec le temps.

En fait, dans notre cas pas du tout.

La "surprise" qui nous a fait dire qu'il fallait vraiment lui faire passer un test QI, c'est quand 1 semaine avant d'accoucher, après avoir passé 6 mois de harcellement de la part du môme pour apprendre à lire (j'étais allitée et épuisée donc pas possible d'assouvir cette demande à ce moment là), je reçois ma commande de l'imagerie de la lecture niveau 1. Toute contente, je l'offre à mon fils qui tout content aussi s'assoit à côté de moi, ouvre la 1ère page de lecture et me lit tout naturellement la 1ère page puis la 2ème et ainsi de suite sous notre regard médusé.

 

l-imagerie-de-la-lecture-niveau-1

 

Clairement, il ne nous avait pas attendu et avait vraiment envie d'apprendre à lire ! A ca moment là, je me suis dis que plus jamais je referais cette faute, que j'accompagnerai toujours les demandes d'apprentissage de mes enfants, quelque soit la demande et dans la mesure de mes compétences.

 

Il était déjà question qu'il passe un test de QI avec la psychologue scolaire mais le fait que je n'ai pas du tout confiance en elle et la grosse surprise de la lecture de ce livre m'ont fait prendre mon téléphone pour prendre les coordonnées d'une professionnelle recommandée par l'AFEP.

 

Après le rendez-vous pris et le test effectué, le résultat tomba : THQI.

 

Et de là commença notre aventure dans ce domaine, car croyez-moi, c'est une vraie aventure avec des hauts, des bas, des situations hors du communs, d'autres stressantes, des personnages gentils et d'autres méchants...